Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Cinq personnes dont quatre agents de santé enlevées à Mansila (Yagha, Nord), il y a trois mois, ont été libérées ce dimanche par leurs ravisseurs, a appris l'AIB.

Les quatre agents de santé et un jeune de la commune de Mansila située à 45 km de Sebba, chef-lieu de la province du Yagha, enlevés le 18 mars dernier par des hommes armés non identifiés (HANI) ont été libérés.

Selon une source locale, c’est dans la nuit du 12 au 13 juin 2021 que les cinq captifs composés de l’Infirmier chef de poste (ICP), d’un agent itinérant de santé, d’un infirmier d’Etat, de l’ambulancier et d'un jeune de la commune de Mansila, ont été libérés par leurs ravisseurs autour du village de Tiabagou à 13 km au Sud-Est de Mansila. 

Libres de leur mouvement, ils ont parcouru une cinquantaine de km pour rejoindre Sebba vers 14h30 mn. 

A première vue, a expliqué une autre source, les infortunés  sont amaigris mais semble bien portant.

Rappelons qu’au moment du rapt, il y a pratiquement trois mois, ils étaient six agents de santé dont deux femmes.

 Sur le champ, HANI ont d’abord retiré les téléphones portables des deux dames avant de les libérer. C’est ainsi que, les deux dames ont pu rallier Sebba en bonne santé dans l’après-midi du jeudi 18 mars 2021.

Agence d'Information du Burkina (AIB)