Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Au moins 11 personnes ont été tuées vendredi et plusieurs autres blessées, lorsque des hommes armés ont ouvert le feu au marché de bétail de Namoungou, à une trentaine de km de Fada N'gourma (Est), rapporte un communiqué du ministère de l’Administration territorial du Burkina Faso.

Des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur les populations au marché de bétail du village de Namoungou dans la commune de Fada N'Gourma vendredi 7 août 2020 aux environs de 12 heures. 

Selon le Gouverneur de la région de l'Est, le colonel Saïdou Sanou, cité par le communiqué, «des individus armés dont le nombre n'est pas connu, ont fait irruption au marché de bétail du village alors que les populations menaient leurs activités de commerce. Ils ont alors ouvert le feu occasionnant plusieurs victimes».

Un précédent bilan faisait état d'une vingtaine de morts. Mais d’après le gouvernement, «une opération de ratissage tout de suite lancée par les forces de défense et de sécurité a permis de dénombrer 11 personnes décédées et 13 blessés -dont 7 graves- évacués au centre hospitalier régional de Fada N'Gourma». 

Les blessés les plus graves sont en cours de transfèrement à Ouagadougou.