Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Après le Béninois Valentin Agon avec son produit "Apivirine", testé sur des malades du Covid-19 au Burkina Faso avec un résultat "satisfaisant", c'est au tour du formateur, chercheur burkinabè en phytothérapie et médecine, Hermann Sawadogo, de l'Association Wendkouni pour le développement de l'Afrique, de proposer un autre remède au Covid-19 aux autorités burkinabè.


Les produits que propose le pasteur Hermann Sawadogo sont faits à base de plantes. Ils sont de deux catégories. Le premier traite à titre préventif. Le second selon le pasteur, est en mesure de guérir les malades du Covid-19 dont le cas n'est pas grave en 7 jours maximum et 30 jours maximum pour les malades dont le cas est jugé grave. Ces produits qui selon Hermann Sawadogo permettront au monde entier de comprendre que de bonnes choses peuvent venir du Burkina, sont actuellement en essai clinique. En effet, le pasteur Sawadogo a été reçu ce lundi 30 mars 2020 par le ministre de la Recherche scientifique, Alkassoum Maïga et le Comité de riposte dirigé par le Pr Martial Ouédraogo.

Le pasteur Hermann Sawadogo totalise 11 années d'expériences dans la médecine à base de plante. Pour lui, au-delà des plantes "naturelles" qu'il utilise, c'est Dieu le créateur de l'humanité qui a et qui donne le pouvoir de guérir. "Je crois en Dieu et je crois que la guérison de cette maladie est possible avec nos produits faits à base de plantes", fait-il entendre.