Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Des hommes armés non identifiés ont assassiné, mardi 24 mars 2020, le chef de village de Tankoualou et deux autres personnes. Le village de Tankoualou  est situé dans la commune de Foutouri, province de la Komondjari, région de l'Est. 

Motorisés, au nombre de quatre, les assassins ont fait irruption dans le village de Tankoualou et ont abattu trois personnes dont le chef de village; son frère cadet et ex-maire de la commune de Foutouri et leur visiteur, rapporte l'AIB.

«Les assaillants à moto ont fait irruption dans la localité se dirigeant d'abord vers la cour royale où ils ont assassiné le chef, avant de remonter vers le marché de la localité ou l'ancien maire et la troisième victime étaient assis en train d'échanger sous un arbre. Ils ont également fracturé la jambe d'une quatrième personne qui a été transportée vers le CSPS de la localité», selon un autre témoignage

D'après l'AIB, il serait reproché au chef de ce village et à son frère cadet leur proximité avec l’administration locale et les autorités militaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.