Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Ils ont l'air d'espaces récréatifs bien aménagés pour servir de cadre de rencontre d'affaires, de retrouvailles pour savourer une bière en passant, ou tout simplement manger un morceau. 

Mais contrairement à ce que l'on pense, ces maquis installés anarchiquement dans la bande verte de l'arrondissement 9 ont trouvé d'autres moyens pour se faire de l’argent. Il s'agit de la transformation des hangars en chambres de passe (sap-sap). 

Ces actes sont une atteinte aux bonnes mœurs, et constituent des nids de maladies au regard du manque d'hygiène qui y règnent.

C'est pour combattre ce phénomène de chambres de passe spontanées à forte expansion dans le grand 9 que la police municipale, avec l'aval du maire Albert Bamogo et de son conseil municipal, a fait une descente musclée ce matin dans ces espaces à Ganbd Yaar pour mettre de l'ordre. 

Mais avant son intervention, la police municipale avait d'abord procédé à la sensibilisation, avant de donner un ultimatum de trois jours aux gérants de ces lieux pour qu'ils changent de pratiques, mais sans succès.

Ce geste de la police a été salué par les habitants riverains. Rappelons c'était une opération conjointe avec les policiers municipaux de l'arrondissement 3 de Ouagadougou.

SCRP