Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

Ce communiqué de presse du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) annonce un congrès du parti pour le 26 juillet. Au cours de la rencontre, Eddie Hyacinthe Komboïgo sera investi comme candidat du parti pour la présidentielle de novembre 2020. D’après le communiqué, sa candidature a été validée par l’ancien chef de l’Etat Blaise Compaoré, président d’honneur du parti. 

«Les 9 et 10 mai 2020, le Collège de proposition du Candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020, s’est réuni au SIAO pour procéder au choix dudit candidat conformément à la directive N° 2020/0001/CDP/CN/BPN/ BEN du 29 février 2020 adopté par le Bureau Exécutif National.

Il convient de rappeler que ladite directive avait été amendée par le Président d’Honneur, Son Excellence Blaise Compaoré.

Par la même occasion, il avait donné des orientations qui définissaient le profil du candidat ainsi que les conditionnalités y afférentes.

Au moment du choix du candidat, après la recherche sans succès de consensus entre les challengers, le collège a procédé à l’élection aux scrutins secrets du candidat.

Le candidat, W. Eddie Hyacinthe Komboïgo a été élu à 133 voix contre 21 voix pour son challenger le Camarade Yahaya Zoungrana.

Un rapport circonstancié a été rédigé par la présidence du Collège et soumis au Président d’Honneur, Son Excellence Blaise Compaoré pour validation conformément à nos statuts.

Suivant le processus, le président du Collège de proposition, le Camarade Bernard Nabaré a reçu la réponse de validation du Président d’Honneur en date du 09 juillet 2020.

Invité à la réunion du Bureau Exécutif National tenu au siège du Parti le samedi 11 juillet, le Camarade Nabaré en a livré le contenu du courrier du Président d’Honneur validant le choix par vote du camarade W Eddie Constance Hyacinthe Komboigo, comme le Candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.

Dans le même courrier, le Président d’Honneur donne son accord pour poursuivre le processus par l’investiture du candidat du Parti.

Le Bureau Exécutif National a adopté la lettre de validation de la candidature du camarade Eddie Komboïgo à l’unanimité et avec un «standing ovation» et a décidé de tenir une cession du Bureau Politique National le samedi 18 juillet en vue de convoquer le congrès extraordinaire d’investiture prévue le 26 juillet 2020.

Depuis un certain temps des courriers d’une incohérence incongrue attribués au Président d’Honneur pullulent sur les réseaux sociaux. L’incohérence de forme, de syntaxe et de fond de ces courriers illustre les intentions frauduleuses des faussaires.

Le CDP condamne de telles pratiques et rassure ses militantes, ses militants et sympathisants que le fonctionnement rigoureux et la gouvernance démocratique de notre parti garantissent toutes ses actions en faveur du progrès de notre pays et de nos populations.

Il invite ses militantes, ses militants et sympathisants à redoubler de vigilance pour barrer la voie aux fossoyeurs de la démocratie et de la République. Notre Parti reste déterminé pour faire prospérer, la paix, la démocratie, la justice  et le progrès social et économique dans notre cher Burkina Faso. Le CDP se réserve par ailleurs le droit de poursuivre les faussaires.

Le CDP rassure ses militantes, ses militants et sympathisants qu’il est résolument engagé et confiant dans la marche démocratique vers le pouvoir pour le bien-être des populations du Burkina Faso.»

 

Ensemble nous vaincrons.

Démocratie - Progrès – Justice

Ouagadougou, le 14 juillet 2020,

Le Secrétariat à la Communication.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir