Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

Dans sa forme, le rapport est un document de 25 pages allant de l’introduction à la conclusion, sans tenir compte des annexes (8 annexes). C’est un document qui pose le contexte de la tournée des députés jusqu’aux recommandations en passant par un résumé des différents constats sur le terrain. Ce qu’il faut retenir est que, la partie recommandation, dont un élément fait tant couler tant d’encre et de salive, constitue 04 pages (21-24).


 
En effet, les parlementaires burkinabè ont proposé 19 pistes pour une sortie de cette double crise sécuritaire et humanitaire. Par exemple, concernant les volontaires pour la défense de la patrie, les parlementaires ont proposé 8 solutions qui vont du renforcement de l’équipement, la formation des VDP à la prise en charge de leurs familles en cas de décès (recommandation 13 : l’extension du bénéfice de la loi sur les pupilles de la nation aux VDP).
 
Concernant la gestion des personnes déplacées, les députés ont indiqué cinq pistes qui tiennent compte des spécificités de chaque région. Au chapitre des élections, et c’est le chapitre qui semble attirer le plus d’attention, il y a aussi cinq recommandations.

La 17e recommandation suggère que : « à l’issue du scrutin de novembre 2020, en accord avec les députés, l’ensemble de la classe politique, les organisations de la société civile et toutes les autres composantes de la Nation, le président élu mettra en œuvre une dynamique de réconciliation nationale de tous les burkinabè sur les défis politiques, économiques, du vivre ensemble, de la justice, du pardon. Cela au plus tard fin premier trimestre 2021.»

Cette piste est postérieure à une autre qui suggère « d’élaborer et mettre en œuvre un plan de sécurisation pour les élections… ». La proposition concernant le report des élections n’intervient qu’à la 15e place sur 19. « Ce rapport se veut donc global et traite la question sécuritaire dans toute sa dimension »,nous a confié un spécialiste des questions sécuritaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir