Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

POLITIQUE

Léonce Koné démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Dans une lettre datée du 25 juin 2020 et adressée à Eddie Komboïgo, président de l’ex parti au pouvoir passé dans l’opposition, il évoque des divergences de point de vue. 

«Au terme des délibérations du collège de proposition du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), vous avez été désigné pour être proposé à l’investiture du parti comme son candidat pour la prochaine élection présidentielle», écrit-il. 

«Ainsi que vous le savez, ajoute-il, j’ai fait depuis plusieurs mois, le choix de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour cette élection. Je ne nourris aucune hostilité personnelle envers Eddie Komboïgo. Mais je considère que, dans la phase difficile que traverse le Burkina Faso, il n’est pas doté des aptitudes personnelles et des qualités de leadership nécessaires pour inspirer et conduire le redressement dont notre pays a si cruellement besoin».

Exprimant ses regrets aux militants de voir ainsi s’achever le compagnonnage forgé sur le terrain de la lutte politique, ce soutien de Kadré Désiré Ouédraogo n’exclut pas la perspective d’une alliance avec son désormais ex part dans les jours à venir.  

«Au demeurant, dans la dynamique de l’alliance électorale qui est en cours de constitution entre les partis et candidats de l’opposition, il n’est pas exclu que nous soyons amenés à engager encore des combats politiques ensemble», laisse-t-il entendre. 

Léonce Koné, a dirigé le CDP après la chute de Blaise Compaoré, en 2014, avant d’en devenir le deuxième vice-président C’est un soutien de Kadré Désiré Ouédraogo. En 2019, ce dernier, ex-président de la commission de la Cedeao et Eddie Komboïgo s’étaient livrés à une bataille pour le contrôle du parti et pour obtenir une investiture pour la présidentielle.

La bataille a tourné à l’avantage de Eddie Komboïgo qui a été désigné candidat du CDP à la présidentielle au mois de mai 2020. Un choix qui doit être entériné par Blaise Compaoré.

Kadré Désiré Ouédraogo lui, a créé le mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso avec lequel il compte conquérir la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir