Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) par ailleurs Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP) est allé rendre une visite de courtoisie au nouveau président de l’Assemblée nationale, Alassane Sakandé, ce vendredi 15 septembre 2017.

Cette visite du CFOP au président de l’AN avait pour objet de féliciter et encourager celui-là même qui a été élu au perchoir de l’hémicycle le 8 septembre dernier en remplacement de Salif Diallo décédé le 19 août. Un devoir républicain pour Zéphirin Diabré qui dit être convaincu que le nouveau président travaillera à trouver la dynamique nécessaire au sein de l’hémicycle de sorte qu’opposition et majorité sachent trouver la formule pour regarder dans la même direction dans l’intérêt supérieur du pays.

A l’occasion, Zéphirin Diabré a confié que l’opposition n’a pas présenté de candidat lors de l’élection du nouveau président de l’Assemblée, parce qu’elle a estimé qu’il n’y avait pas d’opportunité à ouvrir un débat électoral vu les circonstances et qu’il fallait laisser le parti au pouvoir d’assurer la continuité de la charge. «Cela étant, nous sommes toujours dans l’opposition et la majorité est toujours présente. Chacun continuera de jouer son rôle au-delà de cet évènement ponctuel et cela dans le respect des lois et règlements de la république et avec l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le comportement de l’opposition politique burkinabè et mon comportement propre à moi», a laissé entendre M. Diabré à sa sortie d’audience.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir