Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

Les 12 personnes appréhendées pour suspicion de terrorisme à Tanwalbougou et  retrouvées mortes n’ont pas été tuées par balles comme l’affirment certaines ONG de  défense de droits de l’homme et certaines familles des défunts, selon le procureur près de la cours d’appel de Fada N’Gourma,  Judicaël Kadeba, qui a donné une conférence de presse ce mercredi, 27 mai 2020 à la Cour d’appel de Fada N’Gourma.  Nous vous  proposons de parcourir la déclaration liminaire.  

L’ex ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda, a été écroué ce 26 mai 2020 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, suite à une plainte du réseau national de lutte contre la corruption (Ren-Lac). Dans ce communiqué, l’organisation se félicite de cette décision du juge et explique le contenu de la plainte. 

L’ex ministre de la Défense, Jean-Claude Bouda, a été écroué ce 26 mai 2020 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. 

Photo d'archives

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est prononcé à l’issue du Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) tenu à Ouagadougou le 23 mai 2020 sur la situation à Tanwalbougou où 12 présumés terroristes interpellés ont trouvé la mort.

Le Burkina Faso a réceptionné samedi 24 mai 2020  à l’Aéroport international de Ouagadougou, un lot de matériel sanitaire offert par les Emirats arabes unis dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire mènent depuis le 13 mai 2020, une opération conjointe de sécurité dénommée «Comoé» dans la zone frontalière entre les deux Etats, rapportent nos confrères de l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Ce communiqué de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso publié sur son compte Facebook porte sur la mort, dans des circonstances non encore élucidées à Tanwalbougou, région de l’Est, de 12 personnes interpellées par la gendarmerie pour soupçon de terrorisme. Alors que des organisations de droit de l’homme accusent les forces de défense et de sécurité de les avoir exécutés sommairement, le gouvernement réaffirme le caractère républicain de l’armée du Burkina Faso et annonce l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités. L’ambassade des Etats-Unis assure soutenir le gouvernement dans cette démarche pour que la lumière soit faite et les éventuels responsables punis.  

Confinés dans leur école de formation depuis deux mois en raison de la pandémie de la covid-19, les onze enfants de troupe burkinabè à l’Ecole Militaire Préparatoire et Technique (EMPT) de Bingerville ont reçu la visite, le mercredi 20 mai 2020, de SEM. Mahamadou Zongo, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire.

Ce communiqué du gouvernement est relatif à la mort dans des circonstances non encore élucidées à Tanwalbougou, région de l’Est, de 12 personnes interpellées par la gendarmerie pour suspicion de terrorisme. Alors que des organisations de droit de l’homme accusent les forces de défense et de sécurité de les avoir exécutés sommairement, le gouvernement réaffirme le caractère républicain de l’armée du Burkina Faso et annonce l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.  

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a prononcé ce mardi 19 mai 2020 à l’Assemblée nationale, la version 2020 de son Discours sur la situation de la Nation (DSN).  Le DSN est un exercice constitutionnel prévu par la loi fondamentale qui dispose en son article 109 que: «Le Premier ministre expose directement aux députés, la situation de la Nation, lors de l’ouverture de la première session de l’Assemblée nationale. Cet exposé est suivi de débats et ne donne lieu à aucun vote». Pour la deuxième fois depuis sa nomination, dans le cadre de cet exercice, face aux députés, le chef du gouvernement  a dressé le bilan de l’action gouvernementale au cours de l’année 2019. Il s’est ensuite prêter aux questions et observations de la Représentation nationale.

Le mardi 05 mai 2020, la présidente de l’association La Graine, par ailleurs épouse du président de l’Union pour le Progrès et le Changement, Madame Odile DIABRÉ née OUÉDRAOGO, a fait un don de kits de protection anti-covid à la police et à la gendarmerie de Boussé. 

Après l’allègement des mesures restrictives de libertés, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, s’est prêté aux questions des journalistes, ce mardi 5 mai 2020. Les préoccupations soulevées par les hommes de médias ont concerné essentiellement le risque de rebond de la maladie du Covid-19, le non-respect du port obligatoire du masque, les raisons de l’allègement des mesures de restrictions, l’insécurité et le front social.