Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

CULTURE

La communauté des Maaya entrepreneurs du Burkina Faso grâce à une convention de partenariat avec l’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM/Mali), ont créé l’IKAM/Burkina pour contribuer à la professionnalisation du secteur culturel au pays des Hommes intègres.


Cet institut de formation aux métiers des arts et de la culture vient ainsi renforcer la volonté du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) dans sa politique de renforcement des capacités des acteurs pour un développement harmonieux des industries culturelles et créative au Burkina. Les Maaya entrepreneurs ouvrent l’IKAM Burkina Faso grâce à son incubateur de projets culturels. Ce laboratoire selon Issouf Balima, entrepreneur culturel et directeur de IKAM/Burkina, ambitionne de développer les compétences du secteur créatif burkinabè à l'horizon 2025. "Notre objectif est de contribuer au renforcement de capacité des acteurs culturels pour un développement harmonieux des industries culturelles et créatives", indique Issouf Balima.

En rappel, IKAM/Burkina est une organisation spécialisée dans la formation en entrepreneuriat culturel, le management et administration culturelle. IKAM/Burkina se veut un centre de ressource pour le développement du secteur des arts et de la culture au Burkina et dans la sous-région africaine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir