Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

©MCAT

CULTURE

Le Burkina Faso vibrera au rythme de la 15e édition de la Foire internationale du livre de Ouagadougou (Filo) qui aura lieu dans la capitale burkinabè du 21 au 24 novembre prochain. Ce jeudi 24 octobre 2019, le ministre en charge de la Culture a procédé à la cérémonie officielle d'installation des membres du comité national d'organisation. Et le président du comité d'organisation a dévoilé les grands axes de l'évènement aux journalistes au cours d'une conférence de presse. 

« Littérature et promotion de la paix et de la sécurité », c'est sous ce thème que les membres du comité national d'organisation installés officiellement voudraient bien mener les missions à eux assignées. À entendre le président du comité national d'organisation, Lassina Simporé, le contexte sécuritaire que connaît notre sous région invite chaque acteur de la société à une introspection en vue de proposer des solutions pour un engagement citoyen et responsable. Il s'agit également pour M. Simporé  de promouvoir les valeurs fondamentales qui concourent à la culture de la paix et de la cohésion sociale. 

Cette 15e édition, aux dires du président du comité national d'organisation, marquera le retour de la manifestation au Pavillon Soleil Levant du Siao, la déconcentration des activités à la Médiathèque municipale (espace enfants), à l'institut Goethe (pour les conférences et projections) et à l'institut Français, la visite des écrivains dans une dizaine d'établissements scolaires.

Selon le président du comité national d'organisation, cette 15e édition connaîtra les innovations majeures à savoir la relance des olympiades littéraires nationales qui mettront en compétition 40 établissements scolaires des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. « Ce concours vise à jauger la culture littéraire générale de nos apprenants et contribue à un ancrage d'une culture de lecture dans notre pays », a affirmé M. Simporé. 

En droite ligne avec le thème, il sera accordé aux Forces de défense et de sécurité, une attention particulière à travers le concept « deux heures pour les FDS » en raison de deux heures par jour. 

Il a par ailleurs précisé que cette 15e Foire comportera quatre volets dont le premier sera constitué d'expositions ventes et/ou expositions simples de livres, de journaux, entre autres. Le second volet, à savoir les rencontres, comportera des conférences, des tables rondes, des concours littéraires, des échanges avec des écrivains, des séances de dédicaces d'ouvrages, des ateliers d'écritures, des formations en animation autour du livre. Le troisième volet consacrera la deuxième édition du Grand prix littéraire de la Filo avec le roman comme genre littéraire retenu. Enfin, le dernier volet lui concernera la relance des olympiades.

M. Simporé a fait savoir que l'écrivaine invitée d'honneur cette année a été portée sur Monique Ilboudo, l'une des pionnières de la littérature féminine burkinabè. Elle sera épaulée par deux de ses consœurs : Ken Bugul venant du Sénégal et Fatou Keita du Mali. « Cela met d'une part en lumière la contribution des femmes à l'écrit et d'autre part, vise à encourager les filles à s'intéresser davantage au livre et à la lecture » a précisé le président du comité d'organisation.

Dans la dynamique d'échanges et de partages sur l'apport des écrivains à l'édification d'une société de paix, la Filo 2019 connaîtra la participation des pays membres de l'Uemoa dont le Mali, la Côte d'Ivoire, le Bénin et le Niger. L'invité spécial de cette 15e  édition est Laurent Bado qui animera la conférence inaugurale.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir