Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

Dans le cadre de la 5è phase du Programme d’appui au secteur de la culture (PASEC 5), le bureau de la coopération suisse a renouvelé son engagement aux côtés du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT). La signature de cette convention pour une période de trois ans (2019-2022), résultat de la bonne collaboration issue de la première (2016-1018) a eu lieu le 23 octobre 2O19 à Ouagadougou.

D'un montant total de 520.000 F Suisse soit 291.200.000 FCFA, cet accord de financement vient ainsi selon les premiers responsables du FDCT, traduire la volonté du bureau de la Coopération suisse au Burkina, de faire de la culture un levier de développement au pays des Hommes intègres et participant à la construction de la citoyenneté. En effet, "le programme d'appui à la culture du bureau de la Coopération suisse au Burkina vise essentiellement à permettre aux opérateurs culturels de participer à la construction de la citoyenneté dans l'ensemble du pays et à assurer la promotion de la contribution artistique des jeunes et des femmes ; à permettre auxdits opérateurs à améliorer leurs capacités de gestion et de diversifier leurs ressources pour assurer leur pérennité et enfin de permettre à l'Etat et au fonds, de renforcer l'offre d'appui technique et financier adaptés aux besoins des opérateurs culturels d'envergure nationale d'une part, et aux initiatives culturelles des jeunes et des femmes d'autre part", explique Alphonse Tougouma, DG du FDCT.

Pour sa part, Élisabeth Pitteloud Alansar, Directrice du bureau de la Coopération suisse au Burkina, a émis le souhait de voir plus de jeunes et de femmes postuler aux appels à projets. “Nous attendons particulièrement de ce partenariat le développement des services d’appui décentralisé au profit des opérateurs culturels d’importance nationale pour soutenir le professionnalisme, la créativité et la capacité de mobilisation des ressources pour la culture. Nous mettons également un point d’honneur à l’émergence d’initiatives culturelles issues de la jeunesse et des femmes qui jouent un rôle central dans ce secteur”, a-t-elle indiqué.

En effet, le bureau de la Coopération suisse au Burkina est le premier partenaire technique et financier du FDCT dès sa création, avec un appui financier de 168.000.000 FCFA sur la période 2016-2018. Cette dotation, couplée à celle de l'Etat burkinabè a permis au FDCT de financer 105 projets culturels et touristiques structurants d'un coût global de 1,4 milliards de francs CFA, dont 72 projets culturels d'un montant total de 569.254.931 FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir