Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

L'artiste, 2e à partir de la gauche

CULTURE

L'artiste musicienne Heney, de son nom à l'état civil Henriette Nikiema, de nationalité néerlando-burkinabè, a dédicacé son premier album le samedi 22 juin 2019 au cours d'une conférence de presse à Ouagadougou. Intitulé « couleur de vie », l'opus est composé de dix titres.

« Couleur de vie »,  côtoie différents scénarios de la vie tels que l'amour de Dieu, le bonheur, le mariage et l'importance de la connaissance liée à l'intégration sociale de l'individu dans la société. L'album est chanté en quatre langues à savoir le mooré, le français, l'anglais et le néerlandais,  alliant plusieurs rythmes musicaux. Heney justifie  cette diversité de langue par le fait qu'elle veuille atteindre  « le plus de monde possible afin de pouvoir faire passer les messages  à travers sa musique ».

Les mélomanes trouveront dans ce nouvel  album,  des morceaux comme « Notre mariage », « Merveilleuse Marie », « The  force of love ». Le titre « Maman Hélène » est une chanson qui rend hommage à sa mère décédée qui s'est battue « ardemment pour ses enfants mais aussi pour ceux des autres ». Dans « Bas sidgrin », l'artiste affirme que face aux problèmes, au lieu de se « morfondre », il suffit de demander et de recevoir de la part de Dieu. Le titre « Mijn  liebe land » quant à lui fait mention de son séjour au Pays - Bas qui était un nouveau monde pour elle et où elle a du s'adapter à une nouvelle culture. 

Depuis mai 2017, la néerlando-burkinabè est coordonnatrice d'un consortium de neuf organisations non gouvernementales, de deux organisations nationales pour un programme de l'Union Européenne au Burkina Faso. Elle est par ailleurs  la présidente de l'association Tulipe espoir et leadership qui œuvre dans l'accès des personnes vulnérables aux services sociaux de base. 

Pour l'artiste, son inspiration provient de sa passion pour sa musique et , c'est cette passion qui lui permet d'allier sa fonction à la musique : « Par la musique , on peut  transmettre beaucoup de messages. J'espère apporter un baume dans le cœur de chaque Burkinabè .Au Burkina, nous sommes confrontés à beaucoup de difficultés et c'est pourquoi le CD est intitulé couleur de vie. L'album englobe toutes les thématiques et c'est dans ce sens que je transmets les messages que ce soit dans la vie du couple, religieuse ou  sociale. Au vu de la diversité, j'espère changer la vie de tout un chacun parce que quand je chante ,  j'essaye de conseiller »  a expliqué Heney.

L'Abbé Jacques Augutin Komi, l'une des personnes ayant soutenu  l'artiste dans l'aboutissement de cet album, a souhaité qu'elle garde le même « courage » , ce qui lui permettra de produire beaucoup d'œuvres dans les jours à venir. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir