Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

CULTURE

Le comité d’organisation de la compétition Star Kids sous l’égide de Ma’Nathan Communication a tenu une conférence de presse ce mercredi 12 juin 2019 à l’hôtel des conférences de Ouagadougou. Au menu : le bilan de l’édition passée et les grandes lignes de la 2e édition dont le casting se tiendra le samedi 15 juin prochain. 

Star Kids est une émission de concours artistique télévisé national pour enfants de 6 à 17 ans. L’émission est à sa 2e  édition cette année. Pour la promotrice et productrice de l’émission, Jordana Foppa Brouta, l’objectif principal est de contribuer à l’éveil de la jeunesse, au développement artistique et au développement personnel des enfants. 

Comme toute activité à ses débuts, star Kids a été confrontée à des difficultés. Il s’agit pour la promotrice des problèmes organisationnels, étant donné qu’il fallait s’occuper des enfants non habitués à une telle compétition. La deuxième difficulté concerne la désignation du vainqueur, parce que l’an passé à la surprise générale, celle qui a été désignée 4e par le jury a remporté la compétition propulsée par le vote du public. Elle se dit cependant satisfaite de cette aventure extraordinaire organisée, et « pour le bonheur de voir les enfants transformés sous nos yeux ». 

A la question de savoir si les chansons sont imposées, la promotrice répond par la négative. « Il n’y a pas de chansons imposées. Mais on ne leur permettra pas d’interpréter des chansons obscènes », a-t-elle laissé entendre. Et Jules Muanga, professeur de musique et encadreur artistique de renchérir, « lors du casting nous sélectionnons les enfants avec leur voix naturelle. C’est-à-dire que nous prenons en compte la qualité de la voix, la justesse, la prononciation et l’émotion. Ce n’est qu’après la sélection que nous leur fournissons une formation musicale ». 

Le comité dit travailler de concert avec Save the children pour aider à la sensibilisation. En ce qui concerne la prise en charge des lauréats après la compétition, Jordana Foppa Brouta répond : « le but ce n’est pas qu’ils soient des chanteurs, mais qu’ils soient ce qu’ils veulent être. C’est le ministère de la culture et du tourisme qui prend en charge la formation de ceux qui veulent le devenir ».  Pour ce qui est des modalités d’inscription, il faut être dans la tranche d’âge de 6 à 17 ans et avoir une autorisation dûment signée par les parents (le comité se chargeant de rencontrer personnellement les parents signataires). Pour participer au casting, il suffit de contacter un des numéros disponible sur la page facebook « Star Kids afrique francophone », ou à défaut, se rendre directement à la radio Oméga Fm le jour du casting.

Pour cette deuxième édition, le comité d’organisation a ajouté « 2 cordes à son arc ». Il s’agit premièrement de la question des prix. Il y aura cette année un prix du jury et un du public, pour ne pas faire la même erreur de l’édition précédente. La deuxième innovation c’est que chaque édition se fera avec un thème en appui. Le thème choisi pour cette année est « Non aux mariages précoces ». Il n’est cependant pas obligé que les chansons soient en rapport avec le thème, car le thème servira pour faire passer des messages. 

Les prix sont constitués ainsi qu’il suit : premier prix 1.000.000 de FCFA, deuxième prix 400.000 FCFA, troisième prix  200.000 FCFA, quatrième prix 100.000 FCFA. Le prix du public est constitué des gadgets de grande valeur offerts par les sponsors.

La première étape qui est le casting va se passer à la radio Oméga Fm le samedi 15 juin 2019 à partir de 9 heures. Les auditions, les battles, les demi-finales et la finale seront diffusées sur la RTB. La finale est prévue pour le 21 décembre 2019 sera diffusée en direct.

                                                                                     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir