Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, dans la matinée de ce mercredi 20 juin 2018, le dramaturge burkinabè Aristide Tarnagda, lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique Noire 2017. Il est venu présenter sa distinction reçue à Paris le 24 mai dernier au chef de l’Etat.

A l’issue de l’audience, face à la presse, le lauréat a indiqué que le Président du Faso lui a exprimé sa fierté, et présenté ses encouragements.

Aristide Tarnagda a relevé que les critères qui ont prévalu à sa distinction ont trait à la force poétique de son œuvre distinguée, « Terre rouge et Façons d’aimer ». Le prix, composé d’un trophée, a une valeur hautement symbolique car il couronne les grands écrivains du continent. A ses yeux, il est important que des grands écrivains du continent reconnaissent la qualité de son travail.

Pour le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, qui a accompagné le lauréat, c’est une fierté nationale qu’un compatriote soit distingué à un si haut niveau dans le domaine de la littérature et du livre. Car les pays africains sont confrontés à un véritable défi qui est celui de la culture de la lecture. Le ministre Sango dit espérer que l’expérience d’Aristide Tarnagda puisse susciter des vocations auprès des jeunes, parce que le livre est le meilleur moyen pour apprendre

Le fondateur et Président du conseil d’administration des Récréâtrales, Etienne Minoungou, a exprimé aussi sa fierté car c’est la littérature dramatique du Burkina qui est récompensée. Pour lui, c’est la première fois que le théâtre au Burkina est distingué à ce niveau. C’est un honneur fait à tout le milieu théâtral du Burkina Faso, qui connait une vitalité extraordinaire depuis quelques années, grâce à l’ensemble des acteurs. 

*Le titre est de la rédaction

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir