Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

Dans l’optique de permettre aux créateurs de s’approprier les règles et techniques de répartition des droits, le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a organisé une rencontre d’échange ce mercredi 29 mai 2019 dans ses locaux. Pour cette 2e session de paiement des droits de l’année en cours appelé «Répartition de mai», c’est un montant de 288.512.052 FCFA qui sera réparti entre 4.095 membres du BBDA.

Le Centre de développement chorégraphique (CDC-la termitière) a abrité du 5 au 10 mai 2019, l’atelier de danse « Run Like a girl » sous la houlette des chorégraphes Wendy Jehlen  et Marcel Gbeffa. La restitution de l’atelier de Ouagadougou qui a regroupé une vingtaine de danseurs a eu lieu le vendredi 10 mai 2019.

Le sit-in prend fin ce 10 mai et peut être renouvelé

Les travailleurs du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) ont entamé depuis ce mercredi 8 mai 2019 un mouvement d'humeur de 72 h pour dénoncer  la « non application de leur plateforme revendicative de 2017 ». Ce sit-in est accompagné d'un boycott de toutes les activités du MCAT et ce, jusqu’à nouvel ordre.

«Graine d’espoir», c’est le nom du tout premier album de l’artiste burkinabè, Fadeen. Omar Ganou, à l’état civil, Fadeen compte par cette œuvre musicale, voir l’Afrique unie un jour autour d’une table pour parler le même langage. L’œuvre a été officiellement lancée ce 30 avril 2019 dans un somptueux décor dans le quartier chic de Ouaga 2000.

Rendez-vous musical le plus attendu des mélomanes, médias, artistes et professionnels du show-biz burkinabè et africain, la cérémonie des Kunde s’est forgée une respectabilité internationale qui conforte le leadership culturel du Burkina. Cérémonie qui récompense les meilleurs artistes du Burkina et de l’Afrique, l’édition 2019, 19e du genre, s’est tenue ce vendredi 26 avril 2019 à Ouagadougou. Au terme de cette édition 2019, le «Papa des orphelins», a pour la deuxième fois, décroché l’or.

Créé en 2005, le projet «Classes d’Arts» a, au fil des années, a su s’imposer comme l’une des meilleures activités de formation à l’endroit de la jeunesse et reconnu comme telle en 2017 au sommet de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) à Dakar. Pour l’édition 2019, en plus de la ville de Ouagadougou, Classes d’Arts a investi Kokologho afin de faire bénéficier d’une éducation artistique aux élèves de cette localité. la restitution de l’édition 2019 a été faite le 20 avril 2019 au CDC la termitière de Ouagadougou.

A quelque jours de la tenue de la 19e édition des Kunde, le commissariat général a animé une conférence de presse ce mercredi 17 avril 2019 à Ouagadougou . Le point de l'organisation ainsi que  la présentation des articulations et du plateau artistique des Kunde 2019 étaient au cœur des échanges.

Le ministre béninois du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homeky, estime que les biens culturels sont une partie des africains, et constituent l’essence même de l’histoire africaine. 

Le réalisateur burkinabè, Saint Pierre Yaméogo, décédé ce lundi 1er avril à l’âge de 64 ans a été inhumé hier jeudi 4 avril au cimetière de Gounghin. Parmi les inconditionnels de l’homme, figure Serge Bayala, acteur principal de son film « Moi et mon blanc » (2003), devenu par la suite directeur de production de ses films à succès, Delwendé (2005) et Bayiri(2011). Dans cet entretien, Serge Bayala raconte à sa manière qui était l’homme…

Photo:Droit Réservé

Décédé le lundi 1er avril à l’âge de 64 ans à Ouagadougou des suites de maladie, le réalisateur burkinabè sera inhumé ce jeudi 4 avril au cimetière de Gounghin. Mais bien avant l’inhumation,  le cinéaste aura droit à un hommage des artistes et du monde culturel le mercredi 3 avril au Cenasa.

Après ses succès éclatants à Abidjan, les longs métrages «L’interprète» I et II débarquent au Burkina. Produits et réalisés par l’actrice et productrice ivoirienne Kadhy Touré, à travers sa structure Brown Angel Entertainment, ces deux longs métrages seront du 8 avril au 4 mai 2019 à l’affiche au Ciné Burkina.

Photo: Droit réservé

Le réalisateur burkinabè, Saint Pierre Yaméogo s’est éteint ce lundi 1er avril 2019 à Ouagadougou à l’âge de 64 ans des suites de maladie.