Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

Le lancement de cet appel à projets spécifiques survenu le 6 août 2020 dans les locaux du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) vise selon le Directeur général de l'institution, à apporter un appui financier sous forme de subvention aux projets culturels structurants prenant en compte les questions transversales à savoir, le genre, la jeunesse et la décentralisation. D'un coût global de 67.200.000 FCFA, les bénéficiaires de cet appel sont les jeunes dont l'âge varie entre 15 et 35 ans. Les femmes et les acteurs locaux issus des associations et coopératives culturelles légalement constituées et dont le siège est au Burkina Faso.

Le Centre de développement chorégraphique (CDC) la termitière sera bientôt doté de son deuxième studio. La pose de la première pierre de ce joyau qui permettra au CDC de jouer son rôle de lieu de résidence, de formation, de création etc., a eu lieu ce mardi 28 juillet 2020 par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango

Le Directeur délégué, attaché culturel de l'Institut français de Ouagadougou était à bâton rompu avec une vingtaine de journalistes culturels le vendredi 17 juillet 2020. Ceci pour annoncer les vacances culturelles de l'IF Ouaga. Autour d'un cocktail, Patrick Hauguel a pris langue avec les hommes des médias afin de renforcer la collaboration entre l'institution qu'il dirige et la presse nationale.

Jules Mouanga, le directeur artistique et Sally Touré, la coordonnatrice adjointe. Absente du pays, Jordana Foppa intervenait par visioconférence.

La troisième édition de Star Kids, l’émission de concours artistique télévisée, se tient cette année se tient cette année dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19. Au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou le 15 juillet 2020, les organisateurs ont fait le bilan de la 2e édition et annoncé des innovations. 

En Guinée, le musicien Mory Kanté est décédé ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans à Conakry.  

La communauté des Maaya entrepreneurs du Burkina Faso grâce à une convention de partenariat avec l’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM/Mali), ont créé l’IKAM/Burkina pour contribuer à la professionnalisation du secteur culturel au pays des Hommes intègres.

L'insuffisance rénale est selon certains spécialistes, une maladie qui tue plus que le Sida de nos jours. Mais au Burkina Faso, il n'existe que deux centres de dialyse (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). La "Semaine Auraf transplant/Burkina" appelé aussi "Semaine de solidarité" est donc un prétexte pour l'Association pour l'utilisation du rein artificiel en Afrique et la promotion de la transplantation rénale (Auraf transplant) dont le siège est en France pour sonner la mobilisation afin d'ouvrir le premier centre associatif de dialyse au Burkina.

"Les trésors sacrés", c'est le tout premier livre du jeune burkinabè Théophane Kaboré qui a été dédicacé le lundi 9 mars 2020 à Ouagadougou.

Coordonnée par Mariam Aïda Niatta dite Maatikara, l'association "Femmes en mouvement" se veut la porte-voix des femmes africaines et du Burkina Faso en particulier. "Femmes de valeur", c'est la dernière trouvaille de ladite association qui à travers ce single, entend redonner la place qui sied à la femme dans toute sa composante. L'œuvre a été présentée à la presse ce dimanche 1er mars 2020 à Ouagadougou.

L'Institut français de Ouagagoudou a servi de cadre le 15 février 2020 pour le lancement des activités de la deuxième édition du Festival des arts équestres. A l'occasion, le public a eu droit à une démonstration, de l'acrobatie au dialogue corporel avec les chevaux. Durant 30 minutes Madi Dermé à fait voyager le public dans son univers.



C'est devant un public amoureux des chevaux que s'est ouvert officiellement la deuxième édition du Festival arts équestres. Pas de thème pour aborder cette édition et selon le promoteur Madi Dermé, issu d’une famille qui perpétue l’art équestre depuis plusieurs générations, "il ne faut pas laisser la pratique disparaître car le Burkina Faso lui-même porte comme emblème le cheval."

La promotion et la revalorisation de la tradition équestre constituent alors son cheval de bataille. «Je suis né au milieu des chevaux. Il faut absolument garder cette tradition, la développer et surtout la transmettre aux jeunes générations», insiste M. Dermé : «Nous sommes parfois décrits comme les cow-boys d'Afrique de l'Ouest. Donc c'est à nous de prouver que le cheval fait partie de notre quotidien." S'inspirant d'un proverbe Peulh qui dit que «Le cheval est à la fois ton épouse, ton véhicule, ton collègue et ton meilleur ami», Madi Dermé estime que pour mieux communiquer avec le cheval, il faut d’abord être patient et se procurer tout le temps nécessaire avec lui.

La 2e édition du Festival international des arts équestres (FIDAE) s'est déporté après l'étape de l'Institut français, à l’hippodrome de Ouagadougou les 22 et 23 février pour une parade en plein air dans l'univers des chevaux.

Parcours Form'action est une initiative qui vise à accompagner des praticiens des arts du spectacle venant de plusieurs régions du Burkina Faso en leur faisant bénéficier des expériences acquises dans les différentes pratiques artistiques par les compagnies membres de la Fédération du Cartel. Il s'agit des marionnettes, jeu d'acteur, mise en scène, histoire du théâtre, administration culturelle, scénographie, etc. La restitution de cette formation de deux mois a été faite le 28 février 2020 au Théâtre soleil de Ouagadougou.

Depuis 2001, la cérémonie des Kundé honore chaque année à Ouagadougou les artistes musiciens burkinabè et afro-caribéens les plus méritants. Dix-neuf ans d’existence sans discontinuer constitue déjà une belle performance pour un tel événement sur le continent africain. Un événement qui se tient chaque année, le dernier vendredi du mois d’avril, et qui jouit d’une incontestable notoriété internationale. Cette manifestation des Kundé est en effet la vitrine par excellence de la promotion internationale du travail des artistes musiciens burkinabè. En attendant la 20e édition, prévue le 24 avril 2020, le commissaire général des Kundé, Salfo Soré dit Jah Press s’inquiète de la disparition de cet évènement si l’État burkinabè reste passif.